SoLigne


SoLigne est la contraction de Sophie & de Ligne...

Pourquoi la diététique comme métier ?

Ce choix fut orienté par rapport à mes propres choix alimentaires.

Ayant choisi, par conviction personnelle, un mode alimentaire différent, je voulais manquer de rien pour mon corps. C’est ce qui m’a plu dans la diététique. Apprendre pourquoi il faut cela ou cela et comment compenser pour ne pas avoir de carences.

De plus, la diététique est en constante évolution, c’est un métier où il faut toujours chercher des nouvelles choses, comprendre pourquoi les choses changent.

Mon envie la plus importante : changer les mœurs ! Je veux que les gens changent d’avis sur mon métier et que le fait d’être diététicienne ne se résume pas uniquement à la perte de poids.

Sophie

Daguenet-Pernollet


Diététicienne diplômée

d’un DUT de Biologie Appliquée

Numéro  ADELI : 74 95 0007 0


Diététicienne depuis 2003, mon choix d’exercer mon métier a directement été sur le libéral.

 

 

Ce choix, je peux le dire maintenant,

est vraiment sans aucun regret !!

Philosophie


La diététique est l’art de bien manger.

Il faut manger mieux pour être en bonne santé et perdre du poids.

Il faut arrêter de penser qu’il faut manger moins ou ne plus manger afin soit de dégommer quelques kilos ou pour résoudre des soucis de santé.

Je me bats pour changer ces idées malheureusement bien ancrées dans les têtes.

Je veux apprendre que nous devons rien supprimer de nos assiettes mais mieux les consommer.



Mon rôle est de veiller à la bonne santé des personnes.

Bien manger = bien grandir.

Bien manger = bien vieillir.


Pourquoi le libéral ?

J’avais envie d’aider les gens mais pas que. Je voulais travailler directement avec le patient et créer des liens. L’aider à trouver des solutions à ses soucis par l’alimentation bien sûr mais en faisant d’autres choses aussi.

J’aime mon travail et j’aime aider mes patients !!

J’accompagne de mois en mois mes patients et je constate leur progression. Je les encourage et il n’y a jamais d’échec car il faut apprendre de ses erreurs !  Culpabiliser ? Non surtout pas ! On apprend ensemble à ne pas avoir ce sentiment.

Changer son comportement alimentaire, oui c’est possible. Il faut y croire et s’accrocher.

Je ne peux pas dire que le parcours soit sans embuches, il faut du temps.  Il faut du temps aussi pour apprendre à se connaitre et savoir se gérer.


En parallèle de mon cabinet, je travaille pour des collectivités (cantine scolaire, EHPAD, maison pour enfant).  

Mon rôle est de gérer l’équilibre des repas, de surveiller la bonne évolution des résidents.

J’effectue  différentes missions : dans les écoles comme les petits déjeuners pédagogiques, auprès de personnes âgées lors de conférences sur le bien vieillir.


Informations

SoLigne dans la Presse